top of page

Message de notre évêque suite à la visite pastorale de mars 2023

A la suite de la visite pastorale, notre évêque nous adresse un message. Vous le trouverez ci-joint.


Ici, la version originale :

LettreParoissiensVisitePastoraleEvêque2023
.pdf
Télécharger PDF • 1.48MB






Luçon, le 12 juillet 2023

En la fête des saints Louis et Zélie Martin


Aux habitants de la paroisse Saint-Henri-Dorie de Talmont


Mardi 7 mars

J’ai commencé ma visite pastorale par une messe à la chapelle Notre-Dame de Bourgenay avec la communauté des sœurs et quelques paroissiens, confiant cette visite à la protection de la Vierge Marie.

Guidé par votre curé, l’abbé Daniel Archambaud, j’ai ensuite visité l’école Saint-Pierre de Talmont-Saint-Hilaire. Accueilli par la directrice et deux catéchistes je suis passé saluer chacune des classes, des petites maternelles au CM2. J’ai ensuite rencontré les enfants inscrits au catéchisme pour répondre aux questions qu’ils avaient préparées. La matinée est passée trop vite. J’ai apprécié dans cette école l’ambiance familiale qui y règne ainsi que la place importante accordée à la catéchèse. J’émets le souhait que davantage de parents d’élèves puissent apporter leur aide pour cette mission d’évangélisation des enfants (et des parents !)

Dans l’après-midi, nous sommes allés à l’EHPAD Sainte Anne de Jard, établissement fondé par les sœurs de Mormaison. J’ai été accueilli par la directrice et par la présidente avec les autres membres du conseil d’administration. J’ai visité l’ensemble de l’établissement en m’arrêtant dans quelques chambres de résidents qui désiraient me rencontrer et qui ne pouvaient pas descendre. J’ai passé ensuite un bon temps convivial avec les résidents rassemblés pour un goûter : une bien belle après-midi.


Mercredi 8 mars

Après avoir célébré la messe dans l’église Saint-Hilaire, j’ai rencontré l’équipe des bénévoles du Secours Catholique dans ses locaux. J’ai pu apprécier son dynamisme et sa créativité : atelier convivial, collaboration cordiale avec les CCAS et avec « le panier talmontais », participation à de nombreuses formations, complémentarité avec l’antenne de Moutiers-les-Maufaix qui a un vestiaire alors que celle de Talmont fait la collecte des jouets et des poussettes… sans oublier bien sûr les activités traditionnelles d’aide aux familles avec le souci d’aller les visiter chez elles. Ce qui est remarquable surtout, c’est l’esprit de famille entre bénévoles et accueillis, si bien que beaucoup d’accueillis deviennent bénévoles.

L’après-midi, j’ai rencontré avec l’économe l’ensemble des conseils des affaires économiques des quatre paroisses du doyenné.

Le soir j’ai diné au presbytère avec votre curé et l’équipe pastorale de la paroisse. Dans une ambiance sympathique et confiante, cela a été l’occasion de faire le tour des forces de la paroisse ainsi que les projets pour aller plus loin.


Jeudi 9 mars

Après avoir célébré la messe à l’église Saint-Pierre, nous sommes allés rencontrer madame Annick Pasquereau, maire de Longeville. Ce fut l’occasion d’un long échange très personnel où elle a exprimé sa passion d’élue pour développer sa commune et aussi ses soucis pour rassembler tous ses concitoyens, qu’ils soient de souche ou plus récemment arrivés dans la commune.

À midi, nous avons déjeuné chez des paroissiens de cette partie Est de la paroisse, occasion, là encore d’un échange très sympathique.

L’après-midi, nous revenons dans la partie ouest de Talmont pour la visite d’une ferme. Il s’agit d’un couple qui vient de s’installer en développant une bergerie bio et qui fabrique leur fromage en les commercialisant à la ferme et sur les marchés environnants. Ce fut aussi l’occasion pour la famille de parler de leurs liens avec la paroisse et de leur attentes spirituelles.

Nous avons enchaîné à Talmont avec la rencontre des équipes d’accompagnement des familles en deuil et de conduite de sépulture. Ce fut pour moi l’occasion de remercier tous ceux qui mettent beaucoup de cœur et prennent beaucoup de leur temps pour cette mission si précieuse auprès de ceux qui traversent l’épreuve de la perte d’un être cher. C’est aussi aujourd’hui pour moi l’occasion de lancer un appel pour que de nouveaux volontaires viennent renforcer cette équipe, en rappelant que la formation pour ces missions est très présente sur tout le diocèse.


Vendredi 10 mars

La journée a commencé avec la visite au port de la Guittière d’un jeune ostréiculteur passionné qui a plaisir à faire connaître tous les aspects de son métier ; visite qui, bien sûr, s’est terminée par la dégustation d’huîtres dans une ambiance très conviviale.

Nous sommes allés ensuite célébrer la messe à l’Ehpad « Havre du Payré » à Talmont Saint-Hilaire avec la présence de résidents et de bénévoles.

L’après-midi nous sommes allés visiter la Maison d'Accueil Spécialisé "La Rose des vents" en lien avec le CHS Mazurelle située au milieu des bois de la commune de Longeville-sur-Mer. C’est le diacre Claude Andry, aumônier de l’établissement qui nous y a introduit. La rencontre avec des membres de la direction, puis la visite de quelques unités de vie a été très impressionnante. Il s’agit de personnes lourdement handicapées psychiquement et j’admire le dévouement et la patience de ceux qui les suivent à longueur de journée et de nuit.


Dimanche 12 mars

La visite pastorale de la paroisse s’est conclue le dimanche. J’ai d’abord rencontré les enfants qui se préparaient à leur première communion ainsi que leurs animateurs à la salle paroissiale.

Il y a eu ensuite la messe paroissiale à l’église Saint-Pierre de Talmont au cours de laquelle deux jeunes et quatre adultes catéchumènes ont vécu une étape sur le chemin de leur baptême à Pâques. Quelle grâce pour toute la paroisse !

Bien sûr, le tout s’est terminé par un verre de l’amitié à la salle paroissiale dans ce climat convivial qui est une des qualités de la paroisse Saint-Henri-Dorie et de son curé.



Bilan et exhortation à la suite de la visite pastorale de la paroisse Saint-Henri-Dorie


Une paroisse agréable à vivre dans sa diversité


Je retiens tout d’abord, l’intérêt de rester plusieurs jours sur place en logeant au presbytère. J’ai beaucoup apprécié l’accueil simple et fraternel de votre curé, l’abbé Daniel Archambaud, en particulier la prière des Heures dans le petit oratoire du presbytère accompagnée du son de la cithare. Je me sentais transporté dans la chapelle de saint Charles de Foucauld à Tamanrasset où Daniel a été en mission plusieurs années !

Malgré l’étendue de la paroisse, il y a une bonne intégration de ses différentes parties. Il est vrai que l’abbé Daniel était déjà le curé des deux anciennes paroisses ce qui a facilité le passage vers la nouvelle paroisse. Des bénévoles sont présents dans les différentes parties de la paroisse avec le souci de votre curé de ne pas se cantonner au centre et d’aller les visiter.

Outre ce que je viens de souligner ci-dessus, j’ai pu découvrir certains points forts de la paroisse (sans doute certains ont pu m’échapper) :

  • L’accueil au presbytère par la secrétaire et des bénévoles ;

  • Une équipe pastorale diversifiée et active ainsi qu’un bon conseil économique ;

  • La catéchèse dans les écoles et les dimanches en familles ;

  • L’accompagnement des familles en deuil ;

  • La présence dans les EHPAD et les établissements spécialisés ;

  • Le dynamisme et la fraternité du Secours Catholique…

Des dimensions à développer pour l’avenir


Le Centre d’accueil de Notre-Dame de Bourgenay dépend avant tout des Sœurs des Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie, mais pour sa relance dans les conditions actuelles, il est bon de renforcer ses liens avec la paroisse et le doyenné : à vous de tirer pleinement parti de ce site merveilleux ainsi que de la maison natale de saint Henri Dorie.

  1. Beaucoup de non-baptisés et de recommençants ont frappé à la porte de la paroisse ces dernières années : c’est le signe qu’elle vit l’Evangile et en rayonne. Pour prolonger ce dynamisme cultivons le premier accueil inconditionnel suivi d’un accompagnement riche de beaucoup de présence, de rigueur et de souplesse à la fois. C’est ainsi que la paroisse sera encore plus missionnaire à l’image de son saint patron, Henri Dorie.

  2. La liturgie est un élément important de la vie d’une communauté paroissiale. Notre pape François nous demande « de redécouvrir chaque jour la beauté de la vérité de la célébration chrétienne..., comme l’a admirablement décrit le Concile Vatican II : "la Liturgie est le sacerdoce du Christ révélé et donné dans son Mystère Pascal, rendu présent et actif aujourd’hui par des signes sensibles (eau, huile, pain, vin, gestes, paroles) afin que l’Esprit, en nous plongeant dans le mystère pascal, transforme toute notre vie, nous conformant toujours plus au Christ". » Nous savons que la liturgie est un sujet clivant dans nos communautés : c’est en vivant en profondeur le mystère du Christ présent dans les célébrations que nous dépasserons ces divisions stériles.


En conclusion je tiens à remercier de tout cœur l’abbé Daniel Archambaud et les habitants de la paroisse pour l’accueil chaleureux, simple et fraternel qu’ils m’ont réservé.

Que le Seigneur bénisse la belle paroisse de Saint-Henri-Dorie et la garde dans sa paix.



+ François JACOLIN

Evêque de Luçon




コメント


Messages forts
Messages récents