Accueillir-Protéger-Promouvoir-Intégrer Journée Mondiale du migrant et du réfugié - 14 janvier 2018

13/01/2018

L’équipe de la pastorale des Migrants

a retenu quelques passages du...MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS

POUR LA JOURNÉE MONDIALE

DU MIGRANT ET DU RÉFUGIÉ 2018

 

Accueillir signifie avant tout offrir aux migrants

et aux réfugiés de plus grandes possibilités d’entrée

sûre et légale dans les pays de destination.

 

Cette sollicitude doit s’exprimer concrètement à chaque

étape de l’expérience migratoire : depuis le départ

jusqu’au voyage, depuis l’arrivée jusqu’au retour.

 

Le principe de la centralité de la personne humaine,

fermement affirmé par mon bien-aimé prédécesseur

Benoît XVI (Cf. Lettre encyclique Caritas in veritate,

47), nous oblige à toujours faire passer la sécurité personnelle

avant la sécurité nationale.

 

Au nom de la dignité fondamentale de chaque

personne, il faut s’efforcer de préférer des solutions

alternatives à la détention pour ceux qui

entrent sur le territoire national sans autorisation

 

 

PROTEGER

Cette protection commence dans le pays

d’origine et consiste dans la mise à disposition

d’informations sûres et certifiées

avant le départ et dans la prévention contre

les pratiques de recrutement illégal

 

Protection dans le pays d’immigration,

en assurant aux migrants une assistance

consulaire adéquate, le droit de garder

toujours avec soi les documents d’identité

personnels, un accès équitable à la justice,

la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires

personnels et la garantie d’une subsistance

minimum vitale

 

… je souhaite que, dans le

respect de leur dignité, leur

soient accordés la liberté de

mouvement dans le pays d’accueil,

la possibilité de travailler

et l’accès aux moyens de télécommunication.

 

Les expulsions collectives et arbitraires de

migrants et de réfugiés ne constituent pas une

solution adéquate, surtout lorsqu’elles sont exécutées

vers des pays qui ne peuvent pas garantir le

respect de la dignité et des droits fondamentaux .

 

 

Promouvoir, c’est oeuvrer afin que tous les

migrants et les réfugiés ainsi que les communautés

qui les accueillent soient mis en

condition de se réaliser en tant que personnes

dans toutes les dimensions qui composent

l’humanité voulue par le Créateur

 

Puisque « le travail humain est par nature destiné à

unir les peuples », j’encourage à oeuvrer afin que soit

promue l’insertion socioprofessionnelle des migrants et

des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs

d’asile – la possibilité de travailler, des parcours de 

 

formation linguistique et de citoyenneté active ainsi qu’une

information appropriée dans leurs langues d’origine.

 

Tout immigré qui frappe à notre

porte est une occasion de rencontre

avec Jésus Christ, qui s’identifie à

l’étranger de toute époque accueilli

ou rejeté (cf. Mt 25, 35.43).

 

 

L’intégration n’est pas « une assimilation, qui conduit à supprimer ou

à oublier sa propre identité culturelle. Le contact avec l'autre amène plutôt

à en découvrir le ‘‘secret’’, à s'ouvrir à lui pour en accueillir les aspects

valables et contribuer ainsi à une plus grande connaissance de chacun.

 

J’insiste encore sur la nécessité de favoriser, dans tous les cas, la

culture de la rencontre, en multipliant les opportunités d’échange

interculturel, en documentant et en diffusant les ‘‘bonnes

pratiques’’ d’intégration et en développant des programmes visant

à préparer les communautés locales aux processus d’intégration.

Please reload

Messages forts

Catéchèse adultes dans le doyenné

April 19, 2019

1/2
Please reload

Messages récents

07/12/2019

11/09/2019

Please reload

Archives